LA SENTINELLE DES CÉVENNES

LE CHÂTEAU DU CHEYLARD D’AUJAC

- SITE OFFICIEL -

FILM LONG-METRAGE AU CHÂTEAU D’AUJAC

CO-PRODUCTION FRANCO-ALLEMANDE

LES FILMS D'ICI/ LOOKS FILMS

Michael Kohlhaas

un film de Arnaud des Pallières

 

INSTALLATION DES DECORS : août-septembre 2011

TOURNAGE : septembre 2011

DECORS :
Château du baron /Lord castle
Château d'Aujac - Languedoc Roussillon – Gard- 30450



L'HISTOIRE :
Hiver 1532 dans les Cévennes…
D'après une nouvelle d'Heinrich Von Kleist : Michael Kohlhaas, inspirée de l'histoire vraie de Hans Kohlhaas, riche marchand qui mit le Brandebourg à feu et à sang pour avoir été victime d'une injustice de la part d'un seigneur. À la fois roman d'aventures, chronique de la Renaissance et parabole sur le désir de justice, Michael Kohlhaas raconte l'histoire d'un homme seul qui s'oppose à la société, préfigurant en cela tout un pan de notre littérature moderne. Kafka, qui tenait ce livre pour son préféré parmi toute la littérature allemande, disait que la lecture de Michael Kohlhaas avait été pour lui à l'origine de son désir d'écrire.

LE CADRE :
Transposée en France, l'histoire se déroule dans une région montagneuse. Paysages et reliefs se prêtent à la fois à l'épopée, aux mouvements de cavaliers, escarmouches, pièges, et à la retraite cachée d'une troupe de hors-la-loi. L'évocation historique y sera plus facile, ces paysages étant de ceux qui ont le moins changé depuis cinq siècles. Les Cévennes sont pressenties pour la variété et la beauté des reliefs et parce qu'elles renvoient à une réalité historico-religieuse fondamentale de la nouvelle de Kleist : la Réforme. Kohlhaas est protestant. Cela veut dire : un homme lisant la Bible en français, sans clergé médiateur, ayant même si bien intégré la loi qu'il prétendra un jour avoir raison contre la société toute entière…

LA DISTRIBUTION :
Le scénario décrit de très jeunes personnages. Nous savons par les historiens que la population en France au XVIème siècle est très jeune. Qu'elle a des réactions que nous ne comprenons plus aujourd'hui. Des guerriers endurcis se mettent à pleurer. Ils ont de 15 à 20 ans. Les sentiments sont extrêmes. L'abattement succède à la témérité. La violence vient après la résignation. Il faut considérer la maturité étonnante de fillettes de 12 ans, de mères de famille nombreuse de 17 ans ou de seigneurs de 14 ans. L'extrême jeunesse de la plupart des protagonistes donnera au film une singularité dramatique forte. Kohlhaas, homme établi, reconnu, père de famille, n'aura pas plus de quarante-cinq ans. Soldats, paysans, presque tous les hommes auront entre quinze et vingt-cinq ans.

ACTEURS :

 

 

 

Suivez nous sur Facebook