LA SENTINELLE DES CÉVENNES

LE CHÂTEAU DU CHEYLARD D’AUJAC

- SITE OFFICIEL -

 

MORGANE ROUX
C'est la version incarné du film Manon des sources. Emmanuelle Béart, le retour ! C'est votre guide pour apprendre à aimer le château d'Aujac. Elle a le sourire qui tue, la voix qui passionne et l'autorité d'une licence en patrimoine. Elle vous cache ça comme une violette son bleu. Avec elle, vous oubliez le temps. Non, on ne nous la vole pas !

 

 

 

MANON VARGAS
Un élastique autour et quatre poils de cheveux au milieu. Avec des prières ça tient ! Elle a fait son nid dans un chignon. C’est Manon, la Gavroche du château d’Aujac. Elle a été conçue sur le siège arrière d’une Citroën Traction Avant. Bon début pour une légende. Demain, elle sera «La Vargas». Avant vous, d’autres sont tombés amoureux d’elle. Toulouse-Lautrec l’a peinte dans un tableau. Maupassant lui a dédicacé une nouvelle. Pour Jacques Prévert elle a été Arletty. Et le château d’Aujac ? C’est son amant de la Saint Jean.

 

MARLENE POUGET
C'est l'horloge du château, son tic-tac, son balancier. La mère-compagnon de l'équipe. Surnom affectueux : la baronne. Elle sait le château par cœur et peut tenir tous les rôles si nécessaire. L'été la repose de faire visiter les scolaires toute l'année. En juilllet-Août, téléphone greffé à l'oreille, la voilà condamnée au rôle de standardiste. C'est l'idole miam-miam des animaux du château et le jardinier chef quand vient le soir.

 

OLIVIER DIAZ
Les anciens bègues ont cette force sur nous : ils tirent d’un puits si profond leurs mots qu’on les écoute comme un oracle. Ils s’expriment de l’entier des tripes et pas seulement de la langue. Olivier est de cette race. Quand il parle, il te rend attentif. Avec ses mains, il est polyglotte. Le dictionnaire dit forgeron. C’est le frère qu’on n’a pas eu, l’épaule qui rassure. Ta seule famille, la tribu du cœur. On a tant galvaudé le mot d’ami qu’il mérite le titre de compagnon. Regain dit son marteau sur l’enclume, regain. C’est un héros de Giono au château d’Aujac.

 

AURORE CONSTANT
C'est la madone de l'entrée mode andalouse, regard d'ébène. Elle vous accueille en plusieurs langues si vous êtes étranger et vous fournit un canevas de visite adapté à votre nationalité. Voix douce en public, mode beaucoup plus haut en famille. La preuve de ce que je dis ? L'écouter quand elle va lire ça ! Qu'est-ce que j'oublie ? Ah ! oui ! Architecte en herbe…

 

 

GILBERT LEAUTIER
Si vous voyez passer un nuage de tabac et quelque chose d'accroché derrière, ne cherchez pas, c'est lui. Suivez la pipe, au bout du tuyau, au centre de la fumée, vous le trouverez ! Il écrit des livres mais n'aime pas écrire des dédicaces dessus. L'été, il troque son stylo pour cacher sa moustache derrière une caméra. Raté ! La barbiche dépasse…

 

 

KARINE FROSTIN
Elle a la silhouette dégingandée de Lucky Luke en version dame. C'est la femme cow-boy en charge des lieux de distraction du château : Boutique, bar, salle vidéo, exposition. Si vous êtes poli, elle se transforme même en dame-pipi pour vous indiquer les toilettes. Sinon, elle a l'humour ravageur, la répartie décapante et l'art d'être caustique. C'est le produit de deux mers, bretonne et marseillaise, ce mélange ne pardonne pas !

 

REMI BEAURAIN
C'est le benjamin de l'équipe et le second guide.
En attendant d'être évêque, Pape ou pilote de chasse, il joue aux échecs avec Gilbert Léautier.
En visite, il époustoufle par son érudition.
Attention, séducteur en herbe, il est aussi dangereux pour les grands-mères que pour leurs petites filles.
A la sortie, on lui donne un pourboire ou on l'applaudit. Il accepte aussi les deux.

 

Suivez nous sur Facebook